La formule gagnante pour devenir un athlète complet et performant : T2P2

29 févr. 2016

Psychologie du sport - T2P2 - Technique - Tactique - Physique - Psychologique

Savez-vous réellement ce que ça prend pour être un athlète complet et performant? Savez-vous ce qui est nécessaire pour obtenir des performances de qualité sur une base régulière? La réponse est assez simple : T2P2. Il faut développer et entretenir les quatre (4) grands aspects suivants :

  • Technique
  • Tactique
  • Physique
  • Psychologique

(Capsule vidéo disponible à la fin de l’article)

Il n’existe pas de recette magique pour devenir un athlète complet. Il faut simplement s’assurer de développer et entretenir tous les éléments inclus dans la formule T2P2. Allons justement voir en quoi consistent ces éléments.

L’aspect technique

L’aspect technique représente tous les gestes techniques et habiletés à maîtriser dans un sport donné, souvent le côté mécanique d’un mouvement. Chacun des sports et disciplines sportives englobe une multitude de points techniques à développer. Voici quelques exemples dans des sports bien connus :

Hockey : coup de patin (d’avant et à reculons), lancer du poignet, lancer frappé, maniement de la rondelle, etc.

Tennis : le service (1er et 2e), le coup droit, le revers, le jeu au filet, le smash, etc.

Volleyball : la touche, la manchette, le service, l’attaque, le bloc, etc.

Golf : coup de départ, le jeu de fer, les coups roulés, la sortie de fausse de sable, etc.

L’aspect tactique

L’aspect tactique c’est le côté stratégique du sport. C’est à la fois la compréhension générale du sport, l’application de stratégies spécifiques au jeu et la vision générale du jeu. Ce peut être l’application d’un plan de match qui a été établi par l’entraîneur ou les décisions que vous prenez individuellement durant votre performance. L’athlète fort tactiquement n’hésitera pas à adapter son jeu selon le contexte. Ainsi, il trouvera les solutions pour parvenir à la victoire. Voici quelques exemples :

Hockey ou ringuette : opter pour une stratégie axée sur la défensive ou sur la défensive, jouer dans une couverture de l’adversaire homme à homme (man to man), positionnement stratégique sur la glace (ex. devant le filet pour profiter des rebonds accordés par le gardien), est-ce que j’effectue une passe à mon coéquipier ou je prends plutôt un lancer au filet, etc.

Tennis : décider de mettre constamment de la pression sur l’adversaire en montant au filet est un choix stratégique, demeurer en fond de terrain et favoriser la constance est une autre stratégie, le choix du type de service en première ou deuxième balle représente aussi bien l’aspect tactique (ex. : est-ce que j’y vais en puissance sur le T ou plutôt avec un effet prononcé sortant pour éjecter le joueur du terrain?), etc.

Patinage de vitesse, ski de fond, cyclisme, athlétisme et autres : bien gérer son énergie durant toute la course demande une approche tactique (ex. est-ce que je commence rapidement pour me distancer de mes adversaires ou est-ce que je conserve plutôt mes énergies pour la fin?), est-ce un bon moment pour effectuer un dépassement, etc.

L’aspect physique

L’aspect physique est probablement le plus facile à comprendre. C’est ce qui touche le corps de l’athlète. C’est simplement de développer et de perfectionner les attributs physiques nécessaires pour les besoins spécifiques du sport que vous pratiquez. Chaque sport a ses particularités. Votre entraînement physique devrait refléter le plus fidèlement possible la nature de votre sport. Voici quelques exemples :

Hockey : besoin à la fois d’une bonne endurance cardio-vasculaire et d’une puissance pour exploser lors des accélérations, masse musculaire n’est pas à négliger lorsque les mises en échec sont autorisées, etc.

Soccer : besoin entre autres d’une excellente endurance cardio-vasculaire, agilité, etc.

Sprinteur (100m) : besoin d’explosivité au niveau des jambes, puissance maximale, etc.

Gymnastique : puissance musculaire, flexibilité, etc.

L’aspect psychologique

L’aspect psychologique est le dernier élément qui vient compléter l’équation. Il n’est pas présenté en dernier parce que c’est le moins important. Au contraire, l’aspect psychologique est probablement celui qui a le plus gros impact sur la performance de l’athlète le jour de la compétition. Une bonne force mentale et une excellente préparation psychologique sont ce qui vient souder et maintenir tous les aspects en place. J’aime dire que la psychologie du sport consiste en tout ce qui se passe «au-dessus des épaules» de l’athlète. Et croyez-moi, il s’en passe des choses!!

Plus spécifiquement, la préparation mentale vise à entraîner les aptitudes mentales nécessaires afin d’optimiser la performance. L’athlète doit, entre autres, apprendre à bien utiliser (ou gérer) le stress et la pression. Il doit aussi maximiser sa concentration pour demeurer très présent dans sa compétition. La confiance est un autre élément essentiel pour obtenir des performances de qualité. Il faut donc la bâtir et l’entretenir malgré les montagnes russes que peut représenter une saison. Un dernier exemple est la maîtrise des émotions et un contrôle mental serré. Ce sont des habiletés primordiales pour toute personne qui souhaite obtenir du succès.

Il faut noter que la force mentale s’acquiert principalement par l’entraînement régulier et par les expériences vécues. En entraînement mental, plusieurs outils sont utilisés par les professionnels afin d’aider l’athlète dans son développement (ex. : les techniques d’auto-suggestion, les techniques de relaxation, l’imagerie mentale, la fixation d’objectifs, etc.).

Dans mon cas, en tant que spécialiste en psychologie du sport et de la performance, ma mission première demeure toujours celle-ci : aider l’athlète à performer à son plein potentiel et à favoriser l’atteinte de ses objectifs en devenant la meilleure version de lui-même.

En résumé

Ces quatre éléments (Technique, tactique, physique et psychologique) représentent la fondation même de tout athlète qui connaît du succès. Enlevez un de ces éléments de l’équation et vous n’êtes soudainement plus équilibre. Imaginez que vous enlevez une patte à la chaise sur laquelle vous êtes assis en ce moment. Celle-ci sera instable. Vous risquez de tomber. Ce sera encore pire si vous retirez deux pattes à votre chaise. Vous vous retrouverez au sol en peu de temps!

La comparaison utilisée ici peut sembler étrange, mais c’est une belle façon de représenter la réalité de l’athlète. Des performances de qualité requièrent une excellente maîtrise de l’ensemble de ces éléments. Négliger un seul de ces éléments peut coûter très cher.

Pour la plupart des sports et disciplines, toutes ces habiletés demandent une quantité énorme de temps et de répétitions avant de pleinement les maîtriser. L’aspect mental ne fait pas exception à cette règle. Je vous suggère de voir votre cerveau comme un muscle que vous devez entraîner et prendre soin (tout comme les autres muscles de votre corps d’ailleurs). Au bout du compte, une excellente force mentale est ce qui peut faire la différence entre se tailler une place sur le podium ou demeurer à court d’une médaille.

Pour un maximum de succès, soyez fort et préparé adéquatement sur chacun des aspects suivants : T2P2 = technique, tactique, physique et psychologique

Capsule vidéo inspirée de l'article : 


Vous souhaitez recevoir mes conseils automatiquement dans votre boîte courriel? Joignez ma communauté ici : JE VEUX PERFORMER


Psychologie du sport - Jonathan Lelievre - Coaching skype

Catégories : Fixation d’objectif, Motivation, Préparation mentale

1 Commentaires

Commentaires

Djiby Diallo 03 fvr. 2019 - 18:19

Super conseil merci


Ajoutez un commentaire

Produit ajouté avec succès !